Médiation numérique

Un rôle de facilitateur

Lorsque vous vous lancez dans les grands chantiers de refonte ou de création de site Internet, il est courant qu’un décalage soit ressenti entre l’équipe technique et vous.

La médiation numérique a pour but de faciliter le dialogue entre les parties prenantes de ce type de projets notamment en proposant un accompagnement dans la compréhension des besoins.

Plus qu’un rôle, une manière de penser

La médiation numérique nécessite de bien s’approprier le projet dès le départ. Afin d’avoir un regard percutant, le médiateur doit être intégré à toutes les phases et en contact avec tous les interlocuteurs. La relation de confiance qui s’établit dès le début est un ingrédient indispensable pour le bon déroulement du projet dans sa globalité. La posture intellectuelle du médiateur est celle d’un facilitateur dont le but final est de fluidifier les échanges et de garantir une efficacité. Sa réflexion et son expérience permettent d’éviter les écueils classiques dûs au stress des équipes, au retard éventuel de réalisation du projet ou encore aux possibles incompréhensions.

Le médiateur numérique, mi gestionnaire, mi technicien

Le médiateur reste neutre et a pour mission de faciliter la compréhension réciproque des parties prenantes. Il a un profil mi technique mi gestionnaire de projet, lui permettant d’être caméléon. Sa posture requiert de la patience et de l’écoute. Il sert de guide lorsque la pensée est confuse et a une capacité à synthétiser et restituer les demandes de manière limpide et efficace à l’équipe technique. A contrario, il arrive que le médiateur ait la charge de traduire auprès du commanditaire les besoins de l’équipe technique. La priorisation des besoins fonctionnels est également une mission importante du médiateur, qui permet de définir clairement les grandes directions d’un projet.

 

Différentes phases d’accompagnement

Pour la refonte de site Internet ou la création de logiciel, il existe plusieurs phases d’accompagnement en médiation numérique.

 

1 – L’aide à la définition du périmètre fonctionnel

Il s’agit de vous aider en tant que commanditaire à définir les besoins de vos utilisateurs. Le médiateur se charge de ne jamais perdre de vue ces besoins qui peuvent parfois être masqués par vos propres envies. Cela permet de limiter les fonctionnalités “gadget” ou inutiles.

 

2 – Rédaction du cahier des charges

Le médiateur numérique dans son rôle de facilitateur peut apporter une aide précieuse pour la rédaction du cahier des charges et sa relecture. Il s’assure de la précision et du réalisme de la demande.

 

3 – Choix du prestataire

Il est possible que le médiateur vous accompagne également sur le choix du prestataire, notamment dans le cadre d’un appel d’offre.

Il apporte son oeil d’expert pour la lecture et l’analyse des propositions et des préconisations, tout en étant neutre.

 

4 – Accompagnement dans la phase de développement

Son rôle continue lorsque le projet démarre, il assiste à toutes les réunions du projet et veille à son bon déroulement. En contact régulier avec vous et votre prestataire, le médiateur s’assure que le dialogue est fluide et que les objectifs à atteindre seront respectés dans le temps imparti.

 

Vous l’aurez compris, la médiation numérique est une véritable démarche. Dégager un budget pour cette prestation permet de garantir un déroulement fluide et efficace de vos projets Web, et ce dans la sérénité !